SAMEDI 11 MAI 2019 – Sofia FALKOVITCH, mezzo-soprano et cantor / Raphaël TAMBYEFF, orgue

SAMEDI 11 MAI 2019
20H00
ENTRÉE LIBRE

PROGRAMME

Sofia Falkovitch, mezzo-soprano et cantor,
interprétera des psaumes et de la musique sacrée hébraïque
autour du thème de la Création.
Elle sera accompagnée à l’orgue par Raphaël Tambyeff
qui jouera également des compositions d’inspiration biblique.

BIOGRAPHIE

Sofia Falkovitch, mezzo-soprano et cantor

Première femme cantor (hazzan) diplômée en Europe et la seule en France, Sofia Falkovitch est une chanteuse mezzo-soprano. Elle a eu la chance d’étudier auprès de grands chanteurs et hazzanim (cantors) en Israël, en Europe et aux États-Unis. Son répertoire embrasse les musiques baroque, classique, romantique, ainsi que les compositions contemporaines. Chaque représentation est un événement unique car son domaine de prédilection est l’improvisation dans les modes cantoriaux. Elle fascine par sa personnalité, sa voix rare, sa présence, et tout cela avec un naturel rafraîchissant. Ses concerts lui valent souvent des ovations debout.
Le dialogue interculturel et interreligieux occupe une place centrale dans son travail. Elle se soucie d’établir également un dialogue, un équilibre et un partenariat entre les sexes. Elle se produit régulièrement en concert à travers toute l’Europe, en Israël, en Amérique du Nord, en Asie et chante dans les synagogues représentants les grands courants du judaïsme contemporain : libéral, massorti et traditionaliste.
Sofia Falkovitch est née à Moscou dans une famille d’artistes et a grandi à Berlin. Elle a étudié la musique, les beaux-arts et le journalisme en Allemagne et au Canada et a participé à différents concerts et festivals internationaux. 
Depuis son enfance, elle se passionne pour la chanson yiddish et crée Le Sacre du Désert, un récital de chants yiddish, produit et monté à Montréal. En tant qu’actrice, elle a participé à de nombreuses productions canadiennes, incluant la célèbre représentation en langue russe Franzuzkie Strasti et des collaborations avec le théâtre « O! ». Elle a par ailleurs animé avec succès le programme culturel Russian Hour. En tant que journaliste, elle a travaillé à RTVi Overseas Media de New York.
Elle a étudié l’art cantorial à la School of Sacred Music de l’Hebrew Union College de Jérusalem et au Abraham Geiger Kolleg de Berlin qui lui a remis son diplôme de hazzan. Son travail de fin d’études portait sur le compositeur Samuel Naumbourg et son influence sur la musique synagogale. 
Pendant deux ans, Sofia Falkovitch a accepté d’être accompagnée par la caméra de Julia Poliak pour Puppok Productions et la Hochschule für Fernsehen und Film München (HFF) et fait l’objet du documentaire Di Shtim iz di Feder fun Hartsen (La voix est la plume de l’âme), paru en 2014. 
Mariée et mère de deux jeunes enfants, c’est aussi une artiste polyglotte parlant outre le français, le russe, l’allemand, l’anglais, l’espagnol, hébreu et yiddish (Visionner la vidéo 7 Langues).

« Une pionnière qui a su trouver sa voie et son style. »

Deutsche Welle TV (2018)

« Une voix intense…une cantatrice hors du commun…une coloration originale »

Pizzicato en août 2017 à propos de son nouvel album Chants hébraïques et chants d’amour

« Elle a convaincu même les plus grands sceptiques avec sa voix renversante. »


WDR (2018)

Raphaël Tambyeff, orgue

Né le 7 mai 1936, Raphaël Tambyeff apprend le piano dès l’âge de quatre ans. C’est à Paris, à l’École César-Franck et au Conservatoire National Supérieur de Musique, qu’il étudie l’harmonie, le contrepoint, la fugue, l’histoire de la musique, et bien entendu l’orgue et l’improvisation, avec pour maîtres Noëlie Pierront, Édouard Souberbielle et Rolande Falcinelli.
Il obtient son premier poste d’organiste à l’âge de quinze ans. En 1963, il est nommé titulaire des Grandes Orgues de Notre-Dame-de-Grâce-de-Passy à Paris, fonction qu’il occupera pendant trente-neuf ans. Entre 1979 et 2016, il est en outre titulaire des Grandes Orgues du Crématorium du Père-Lachaise à Paris.
En raison de son intérêt pour la musique contemporaine, il est sollicité par les compositeurs et donne de nombreuses œuvres en première audition. Invité des festivals, il donne régulièrement des concerts en France et à l’étranger (Allemagne, Angleterre, Canada, Espagne, Finlande, Hollande, Israël, Maroc, Suisse), et a gravé plusieurs enregistrements discographiques dont l’œuvre d’orgue de Dom Clément Jacob. De 1979 à 1993, il a souvent prêté son concours au sein des orchestres de Radio-France.
Sa rigueur, mais aussi son désir de communiquer, auxquels s’ajoutent des dons de pédagogue, en font un professeur apprécié. En 1990, il fonde l’Académie d’Orgue d’Anglet qu’il a dirigée avec beaucoup d’enthousiasme durant vingt-quatre ans. En 1995, il crée la classe d’orgue au Conservatoire Municipal de Musique et de Danse de Carrières-sur-Seine où il enseigne pendant six ans. Il fait également partie de nombreux jurys d’examens et de concours internationaux. De 2002 à 2016, il est professeur d’orgue au Conservatoire International de Musique de Paris.

Concerts passés
76 rue de la Verrerie75004 Paris Carte