SAMEDI 4 NOVEMBRE 2017 – BACH/MOZART – Musique classique pour tous 🗓 🗺

SAMEDI 4 NOVEMBRE 2017
20H00
ENTRÉE LIBRE

 Bach/Mozart – Musique classique pour tous

Ce concert associe la célèbre Suite en si mineur de Bach avec le Concerto pour flûte et harpe de Mozart qui en constitue le prolongement musical.

 Solistes
Émilie Gastaud (Harpe)
Georges Nikolaïdis (Flûte)


Direction : Michel Gastaud

PROGRAMME

Jean-Sébastien Bach

Suite en si mineur
– Rondeau
– Bourrée
– Polonaise
– Menuet

Wolfgang Amadeus Mozart

Concerto pour flûte et harpe
– Allegro
– Andantino
– Rondeau

 

LES MUSICIENS

Emilie Gastaud, harpe

Nominée aux Victoires de la Musique Classique 2013 dans la catégorie « révélation soliste instrumental de l’année », co-soliste à l’Orchestre Philharmonique de Radio-France, dirigé par M. W. Chung depuis 2010, Emilie Gastaud vient d’être nommée première harpe solo de l’Orchestre National de France sous la direction de Daniele Gatti.
Lauréate 2010 de la fondation Cziffra, Emilie GASTAUD contribue au rayonnement de l’école française de la harpe à travers l’Europe et met son talent au service des plus grands orchestres » (journal la Provence).
 « J’ai été surpris par ses capacités techniques et séduit par la grande sensibilité de son jeu. Elle a une fantaisie et un spectre sonore que l’on retrouve chez peu de harpistes ». Philippe Jordan, directeur musical de l’Opéra de Paris.
Née à Paris en 1988, Emilie GASTAUD s’est formée tout d’abord auprès de Frédérique CAMBRELING, à laquelle elle doit son amour de la harpe et sa vocation.
À 11 ans, elle remporte un 3ème Prix au concours international « Félix Godefroid » en Belgique, à la suite duquel elle sera invitée pour donner une série de concerts à Namur et dans sa région.
Elle obtient à 15 ans, avant même son entrée au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris, le soutien de la Banque de France, en compagnie de Lionel Bringuier.
Puis, en 2006 le 2ème Prix à l’unanimité au Concours International de harpe de Lille (ancien concours Martine Géliot) avec le Prix Spedidam pour la meilleure interprétation de la danse des lutins d’H. Renié ainsi que le Prix de la SACEM.
En 2008, à l’issue de son Premier Prix, mention très bien à l’unanimité au CNSM de Paris avec Isabelle MORETTI, Emilie Gastaud obtient une mention d’honneur en finale du concours international Lily Laskine après avoir interprété le concerto de Zabel avec l’Orchestre de la Garde Républicaine.
De 2004 à 2008, et poursuivant en parallèle une solide formation de soliste accompagnée d’expériences orchestrales de haut niveau, Emilie Gastaud est successivement première harpe de l’Orchestre Français des Jeunes (OFJ) avec J .L. Cobos et J .C. Casadesus, puis harpe solo au Gustav Mahler Jugend Orchester (GMJO) dirigé par C. Abbado, puis P. Jordan, se produisant ainsi dans les plus grandes salles d’Europe (Royal Albert Hall à Londres, Musikverein à Vienne, Köln Philharmonie, Munich…) et d’Amérique du Sud.
Son intégration en 2008 dans la prestigieuse Académie Karajan lui donne une expérience professionnelle unique au sein de l’Orchestre Philharmonique de Berlin sous la coupe de Marie-Pierre LANGLAMET, avec qui elle étudie durant deux années.
Elle joue alors sous la baguette des plus grands chefs tels que : S. Rattle, S. Ozawa, P. Boulez, Z. Mehta, G. Dudamel, S. Bychkov …
 Parallèlement, elle poursuit un master à la Hochschule de Hambourg dans la classe de Xavier DE MAISTRE, et remporte en 2010 son « Konzertexam », diplôme de soliste, avec les félicitations du jury.
Durant ce cursus, elle obtient le premier grand prix « Ebel Preis » : c’est la première fois qu’une harpiste reçoit cette distinction.
Elle joue en soliste le concerto de Ginastera avec l’orchestre symphonique de Hambourg et également les Danses de Debussy avec l’Orchestre de Chambre de Toulouse.
Elle participe à de nombreux festivals (Jeunes Talents à Paris, Jeudis Musicaux de Royan, Arsenal de Metz, Flâneries musicales de Reims, théâtre Adyar, Pianos Folies du Touquet, le festival international d’orgue de Roquevaire, Harpe en Avesnois, Kammermusiksalle et Schloss Bellevue de Berlin, Altenoper de Frankfort, Bilbao en Espagne…), dont celui d’Aix-en-Provence avec l’Orchestre Philharmonique de Berlin, où elle joue l’Introduction et Allegro de Ravel avec le quatuor Navarra. Œuvre qu’elle reprendra avec le quatuor Ebène en demi-finale du concours international ARD de Munich en 2009 et obtiendra le « «Bärenreiter Urtext Preis ».
Elle a pour partenaires : le trompettiste Romain Leleu, le flûtiste Matteo Cesari, les altistes Adrien La Marca et Jérémy Pasquier, la soprano Tatiana Probst, le harpiste Nicolas Tullier, la violoniste Mathilde Borsarello , son père, le percussionniste Michel Gastaud avec qui elle a formé le duo Reflets et les quatuor Psophos et Hermès.
Le premier CD d’Emilie Gastaud « Dansons avec les cordes » est paru chez Triton Records en octobre 2012 (distribution Abeille Musique), avec la participation exceptionnelle de l’acteur André Dussollier, sur des textes et œuvres en rapport avec la danse.
Le répertoire d’Emilie Gastaud, immense, couvre celui de la musique française, son domaine de prédilection, mais aussi celui de nombreux autres pays, et comprend des créations de divers compositeurs, aux esthétiques variées.

Medias :
France Musique : « Leur 1er CD », et « Carte Blanche à Emilie Gastaud » (1 h 30 de concert et d’interview en direct), sur l’invitation de Gaëlle Le Gallic.
France Inter : « Ouvert la Nuit », en compagnie de Karol Beffa et Deborah Nemtanu, par Alexandre Héraud
« Carrefour de Lodéon ».
FR 3 : conférence de presse des « Victoires de la Musique »
Soirée « Les Victoires de la Musique » (en direct, et en prime-time).

L’artiste joue une harpe Lyon & Healy.
www.emilie-gastaud.fr

 

Georges Nikolaïdis, flûte

Georges Nikolaïdis, est né en 1970. Premier flûtiste grec à être parti de son pays pour faire des études musicales supérieures à l’étranger dans des établissements aussi prestigieux que le Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris, le Conservatoire Royal de La Haye et les Conservatoires de la Ville de Paris sous la direction de  R. Guiot, J. Patero, R. Dick, P. Sechet, W. Hazelzet, K. Weiss et P. Lavail. Il a obtenu neuf premiers Prix et treize diplômes dans treize disciplines différentes telles que la flûte moderne, traverso, flûte à bec, musique de chambre, etc. En octobre 2008, il obtient une équivalence du Certificat d’Aptitude par la Commission d’équivalences et de validation de l’expérience professionnelle de la Fonction Publique Territoriale.
Simultanément, il mène des projets de recherche sur l’évolution de la technique et de la sonorité de la flûte traversière, le système respiratoire,  la présence scénique du musicien, les facteurs qui influencent l’état mental et physique de l’artiste avant et pendant le concert. Il milite depuis l’âge de 17 ans dans le domaine de la « Culture et Hôpital » et dans celui de la « Culture et Handicap », ainsi que dans diverses missions sociales et humanitaires, pour aboutir à la création, en 2002, du collectif d’artistes GRADISCA.
Professeur de flûte traversière et référent handicap durant 15 ans au Conservatoire du 7ème arrondissement de la Ville de Paris et actuellement au CRD d’Evry, il a enregistré quinze albums et accompli,  jusqu’ à présent, plus de mille cinq cents concerts en récital pour flûte seule, en musique de chambre et en orchestre et a joué sous la direction de chefs renommés comme Philippe Herreweghe, Y. Sado, R. Goodman, R. Egarr, J. van Veldhoven, ainsi que la création de nombreux spectacles pour lesquels il compose la musique.

Michel Gastaud, direction

 Après de brillantes études au Conservatoire National de Région de Marseille en piano, percussion, harmonie, Michel Gastaud poursuit son cursus musical au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris dans la classe de Jacques Delécluse. Il en sortira avec un Premier Prix en 1973 suivi l’année d’après de l’obtention du certificat d’aptitude à l’enseignement de la percussion.
De 1975 à 1977, il est reçu second timbalier à l’orchestre National de l’Opéra de Monte-Carlo, puis soliste à l’Ensemble Intercontemporain dirigé par Pierre Boulez. Depuis cette période, il est premier soliste second timbalier à l’orchestre National de l’Opéra de Paris.
Il a été finaliste des concours internationaux Olivier Messiaen à Paris et Maria Canals à Barcelone.
Outre son expérience de l’orchestre, Michel Gastaud exprime son tempérament musical soit en tant que soliste, (concerto pour percussion et orchestre d’A.Jolivet avec l’orchestre de Nice ; Simple double triple de P. Capdenat avec l’orchestre philharmonique de Radio France, Brume de sable de G. Finzi avec les concerts Pasdeloup…) soit au sein de formations de musique de chambre.( 2E2M, l’Itinéraire, Trio Deslogères, quintettes de cuivres Epsilon et des Hauts de France Duo Hyxsos Ars Nova quintette Impression Tango…)
Au cours de sa carrière, il défend avec enthousiasme la création de pièces d’avant-garde : G.Amy, G. Barreau, P.Boivin, P.Capdenat, B.Carlosema D.Flender G.Finzi R.Liebermann T.Murail, D.Teruggi, G.Racot, Y.Taïra, R.Tessier, A.Tisné,etc…
Il est depuis 1991 membre élu à la commission responsable de la programmation pour la musique de chambre à l’Opéra Bastille.
Passionné par l’enseignement, Michel Gastaud obtient de très bons résultats avec le succès de nombreux élèves aux concours d’entrée des CNSM de Paris, Lyon et Genève où il est souvent appelé comme membre du jury.
Il donne régulièrement des master-classes (anglais/espagnol) Montpellier, Metz, Marseille, Nantes. Angers, St Nazaire, Cholet, Villeurbane, etc… Il est chargé par le ministère, en partenariat avec le CNSMDP des sessions de préparation au D.E. et au C.A. de percussion.
Après avoir enseigné au Conservatoire du XII arrondissement de Paris, il est actuellement professeur au CRR de St Maur. Il anime de nombreux stages d’été, en particulier depuis quatorze ans, celui en compagnie de l’ensemble de cuivres Epsilon ainsi que celui de Surgères avec le quatuor Beat.

 

 

Concerts passés
76 rue de la Verrerie - 75004 Paris Carte