SAMEDI 28 OCTOBRE 2017 – Mihi KIM, flûte 🗓 🗺

SAMEDI 28 OCTOBRE 2017
20H00
ENTRÉE LIBRE

PROGRAMME

Claude Debussy / François Narboni
Syrinx (1913) mis en résonateur

Edgard Varèse
Density 21.5

Jean-Sébastien Bach / Charles Gounod
Praeludio in C BWV 846 – Ave Maria

Henry Purcell
L’air du Froid / The Cold Song
Air de l’Opéra « Le Roi Arthur »

Régis Campo
Eternity for an hour
d’après « O vis eternitatis »
Chant grégorien de Hildergard von Bingen

Christoph Willibald Gluck
Orphée et Euridice
Scène des Champs-Elysées

Régis Campo
Steamy Punk

ENTRACTE

Serge Prokofiev
Sonate pour flûte et piano en ré majeur, Op.94

PROGRAMME

Mihi KIM, flûte

Née à Séoul en Corée du sud, Mihi Kim débute la flûte à dix ans. Découverte très tôt par le célèbre flûtiste Alain Marion lors de sa tournée en Corée, elle décide à l’âge de quinze ans de poursuivre ses études musicales en Europe. Elle étudie à l’École Nationale de Musique de Meudon, au Conservatoire National de Musique de Paris, et à la Hochschule für Musik de Cologne et de Munich où elle obtient notamment le Diplôme de Formation Supérieure, le Diplôme de maîtrise, et le cycle de perfectionnement de flûte (CNSMDP). Elle a travaillé avec Alain Marion, Ida Ribéra, Jean-Pierre Rampal, Andras Adorjan, Aurèle Nicolet, Paul Meisen, Pierre-Yves Artaud et Jean-Louis Beaumadier (piccolo).
En 1998, elle est lauréate du 5e Concours International de Flûte “Jean-Pierre Rampal” à Paris et gagne le Concours international de Bayreuth en 2000.
En parallèle de son activité de jeune soliste, elle suit également la formation diplômante du Certificat d’aptitude de professeur de flûte du CNSMDP qu’elle obtient en 2001 en tant que première et unique étrangère d’origine extra-européenne. Adepte des nouvelles technologies, elle crée un CD-ROM pour l’enseignement de la flûte, Fluting up ! et Fluting up ! LS conçu en six langues, paru aux “Éditions du Leitmotiv” (Paris, France) et diffusé mondialement.
Naturalisée française en 2006, elle se produit régulièrement à Paris (Cité de la Musique, Salle Gaveau, Salle Cortot, Théâtre des Champs-Elysées…) et en province. De nombreuses tournées à l’étranger remplissent également son agenda, en Allemagne, en Corée, à Taïwan, en Serbie, au Japon, en Slovénie, au Royaume-Uni, aux États-Unis, au Chili et en Italie, et des projets se mettent en place pour le Brésil et l’Asie du Sud-Est. Son activité de concertiste est complétée par une carrière de pédagogue – des masterclasses thématiques et, grâce à son esprit cosmopolite et la maîtrise de six langues, les concerts-conférences, réalisés en respectant le contexte du pays, sont très appréciés par le public à l’étranger. On citera également de nombreuses participations à des émissions radio-diffusées en France (sur France Musique et Radio classique) et à l’étranger (au Pays-bas et en Corée).
Sa collaboration avec le compositeur Régis Campo l’a amenée à se produire sur deux disques, Autoportraits (Mandala/Harmonia Mundi) et Pop-arts (Aeon/Harmonia Mundi). Quelques CDs ont été également publiés sous le label Harp&co, en collaboration avec la harpiste Rachel Talitman et l’altiste Pierre-Henri Xuereb – ils sont en vente sur iTunes et plateformes numériques habituelles. Elle vient d’enregistrer un premier album solo avec le pianiste Bertrand Giraud, Le cavalier bleu qui est paru chez Anima Records et a été plébiscité par les critiques à l’international.
Mihi Kim est actuellement professeur de flûte à l’École Normale de Musique de Paris et au CRD d’Issy-les-Moulineaux. Chambriste confirmée, elle a joué dans des ensembles de création parisiens tels que l’Ensemble Multilatérale, le Ensemble Itinéraire et la Musica Universalis, dont elle est un des membres fondateurs. Aujourd’hui elle se produit principalement en récital deflûte ou en soliste avec orchestre, en France et à l’étranger, à l’occasion d’une quarantaine de concerts par an.
Elle joue, depuis 2003, sur une flûte Miyazawa en platine 900/000.

 

 Teresa-Janina CZEKAJ, piano

Teresa Janina Czekaj a fait ses études en Pologne, à l’Académie de Musique de Łódź, dans la classe de piano du prof. Zbigniew Szymonowicz, lauréat du Concours Chopin 1949.

Après avoir travaillé quelques années comme assistante dans cet établissement d’enseignement supérieur, elle obtient une bourse du gouvernement français pour  poursuivre ses études au Conservatoire de Paris, dans la classe du prof. Dominique Merlet.

Parallèlement elle participe activement à de nombreuses masterclasses. Lauréate de plusieurs concours internationaux, elle se produit régulièrement comme soliste et comme chambriste. Elle a donné des concerts dans tous les pays européens, en Asie (Malaisie, Singapour) et aux Etats-Unis.

En France, où elle réside, elle est considérée comme ambassadrice de la musique polonaise. Son mémoire consacré à Juliusz Zarębski, un élève de Liszt, ainsi qu’ au piano à double clavier renversé, lui a permis d’obtenir le CA d’enseignement de piano tout en étant unanimement salué par le milieu musicologique.

Parallèlement à sa carrière pianistique, Teresa Janina Czekaj a développé une activité de publication. Elle est l’auteure de nombreux articles sur l’histoire, les beaux arts, la correspondance des arts, le ballet et l’art contemporain. Dans les années 1998-2001 elle a été l’initiatrice et la directrice en chef de la très populaire série historique : « Journaux de Guerre ». Elle a également édité plusieurs recueils de ses propres poèmes.

Depuis plusieurs années Teresa Janina Czekaj prend part dans le festival Chopin à l’église Saint Julien le Pauvre. Elle se produit également dans d’autres programmes où elle s’efforce de présenter, outre les œuvres intemporelles, celles de compositeurs moins connus, voire injustement oubliés. Elle possède dans son répertoire  la quasi-totalité d’œuvres de Juliusz Zarębski, plusieurs œuvres de Karol Szymanowski (dont l’intégralité de sa musique pour violon et piano et l’intégrale des Mazurkas), d’Alexandre Tansman, Grażyna Bacewicz – ainsi que celles d’autres compositeurs non nécessairement polonais et dont la musique n’apparaît que rarement sur les estrades de concert.

Durant l’année Chopin 2010, outre les concerts „Hommage à Chopin” (dont les programmes présentaient différentes pièces consacrées à la mémoire du grand Polonais) et les nombreux concerts-conférences qui situaient le compositeur dans son contexte historique, esthétique et social, Teresa Janina Czekaj a été choisie aux côtés de Martha Argerich, Adam Harasiewicz, Nelson Freire, Roberto Prosseda pour participer à la narration du film d’Angelo Bozzolini « Fryderyk Chopin », produit par la télévision italienne RAI.

Son récital pour l’inauguration de la présidence de la Pologne au Conseil de l’Europe, donné dans le Grand Salon du Musée des Invalides à Paris et consacré à la musique polonaise du siècle dernier, a été unanimement salué comme une présentation magistrale et unique.Depuis 2012 elle est présidente de l’Association des Artistes Musiciens Polonais en France qui organise des concerts mensuels à la Bibliothèque Polonaise de Paris.

Concerts passés
76 rue de la Verrerie - 75004 Paris Carte