SAMEDI 23 FÉVRIER 2019 – Maruska LE MOING, soprano et Camille BELIN, pianiste

Mélodies russes / Mélodies françaises
La mélodie : meilleure façon de dire la poésie ?
Exploration des univers poétiques et musicaux
chez les compositeurs russes et français
entre la fin du 19e et le début du 20e siècle.

PROGRAMME

Piotr Tchaïkovski
« Was I not a blade of grass ? »
« Do not believe it, my friend »

Modeste Moussorgski
Enfantines

Sergueï Prokofiev
Cinq poésies d’Anna Akhmatova

Maurice Ravel
Ballade de la reine morte d’aimer
Trois chansons

Francis Poulenc
Sur des poèmes de Paul Eluard :
« Le front comme un drapeau perdu »
« Nous avons fait la nuit »
(Extraits du cycle Tel jour telle nuit)

Sur des poèmes de Louise de Vilmorin :
« C’est ainsi que tu es »
« Au-delà »
« Aux officiers de la garde blanche »

Extrait de La Voix humaine

BIOGRAPHIES

Camille Belin, pianiste

Camille Belin débute l’apprentissage du piano à l’âge de quatre ans. Elle entre au Conservatoire à Rayonnement Régional de Toulouse et poursuit son enseignement auprès de Philippe Blacher où elle obtient en 2007 le Premier Prix de piano, examen présidé par Aldo Ciccolini.
Elle intègre ensuite l’École Normale de Musique de Paris – Alfred Cortot dans la classe de Rena Shereshevskaya et y obtient le Diplôme Supérieur de Concertiste en 2017. Lauréate de concours nationaux et internationaux, elle se voit remettre le prix spécial au Dorothy MacKenzie Artist Recognition Scholarship à New-York, le troisième prix au Concours International Opus Yvelines, le troisième prix au Concours International « Aldo Ciccolini » à Rome, et le premier prix à l’unanimité au Concours de Lagny-sur-Marne. Premier prix de Musique de Chambre, Camille Belin se produit sous diverses formations, tant en sonate, qu’en trio, quintette ou deux pianos. Elle forme en 2017 le duo Neria avec Natacha Colmez-Collard, violoncelle solo de l’orchestre national d’Île-de-France. Elles viennent de remporter le 48ème Concours International Georges Cziffra. Elle joue également régulièrement avec la soprano Maruska Le Moing.
En soliste, elle interprète le Concerto n°2 de Rachmaninov, le Concerto n°5 de Beethoven ou encore le Concerto n°27 de Mozart, auprès des chefs d’orchestre Yann Kerninon et David Molard.
Très investie dans la transmission de la musique, Camille Belin enseigne au sein de l’École Française de Piano à Paris.

Maruska Le Moing, soprano

Diplômée de l’ESSEC et titulaire d’une licence d’histoire de l’art et d’une licence de psychologie, Maruska vient au chant lyrique par le théâtre et l’opérette. Elle se forme à l’École Normale de Musique de Paris où elle finit son cursus en 2018.
Dans le répertoire de l’opérette, elle est Elisa dans La Fiancée du Scaphandrier de Claude terrasse, Pomme d’Api dans l’opérette éponyme d’Offenbach, et en 2017, La Comtesse dans Ta Bouche de Maurice Yvain.
Elle participe à plusieurs productions avec la compagnie Opéra Bastide, notamment Pâdmâvâti d’Albert Roussel, et Didon et Enée de Purcell.
Interprète de Mozart, elle est Donna Elvira dans Don Giovanni pour les Escales Lyriques en 2016 (mise en scène : Paul-Emile Fourny) et Dorabella dans Cosi fan Tutte de Mozart en 2017 (mise en scène : Alan Picol).
Curieuse de la rencontre des genres, elle accompagne depuis 2017 l’auteur F.-H. Désérable pour la lecture musicale de son roman Un certain Monsieur Piekelny (Maison de la Poésie puis tournée en France 2018-2019).
En 2018, elle interprète également un rôle chanté et joué dans la pièce de Gilles Mentré, Le Pape a démissionné (Théo Théâtre et festival d’Avignon 2018), et intègre la compagnie Bivouac pour le spectacle de cirque contemporain : Le Rêve d’Erica (tournée 2018-2019).
Cette même année, elle mène également une résidence de chant lyrique à l’Institut Français de Goma (République Démocratique du Congo), où elle met en scène une version revisitée de Fairy Queen de Purcell avec de jeunes chanteurs congolais. En 2019, le projet se développe à Bukavu, autour des Indes Galantes de Rameau.
Enfin, elle est artiste fondatrice de la compagnie STEIN-LEIN-CHEN, dont le spectacle Rencontres a obtenu le prix du Off du festival d’arts de la rue de Granville 2018 (tournée 2019-2020).

Concerts passés
76 rue de la Verrerie - 75004 Paris Carte