SAMEDI 20 OCTOBRE 2018 – ASSOCIATION FEMMES ET MUSIQUE

SAMEDI 20 OCTOBRE 2018
20H00
ENTRÉE LIBRE

Les compositrices et leurs œuvres.
Création mondiale de Mirage de la compositrice coréenne Seongmi Kim.

Armelle Humbert, soprano
Aurélie Courtot et Maïlys Pascault,  piano
Le duo Soléa, guitare et violoncelle
Eugénie Kuffler, flûte

PROGRAMME

Hélène de Montgeroult
Étude n°106

Claude Debussy
Étude pour les sixtes

Maïlys Pascault, piano

Eugénie Kuffler
Raga en mode lydien (pour flûtiste chantant)
(Interprété par la compositrice)

Seongmi Kim
Le Mirage
(Création mondiale et commande de l’Afem)

Manuel de Falla
La vie brève

Duo Solea, violoncelle et guitare

ENTRACTE

Florentine Mulsant
Voix n°1

Graciane Finzi
Pâle aurore

Isabelle Aboulker
Le mot est l’excuse de la pensée

Franz Schubert
Gretchen am Spinnrade

Édith Lejet
« Rose » et « Jacinthe »
extraits de L’herbier de Colette

Charles Gounod
« Air de Marguerite » extrait de Faust

Armelle Humbert, soprano
Aurélie Courtot, piano

BIOGRAPHIES

Armelle Humbert, soprano

Armelle Humbert suit tout d’abord des études de violon puis d’écriture et de musicologie (premier prix d’harmonie et Maîtrise de musicologie à l’université de la Sorbonne). Se tournant ensuite vers le chant, elle obtient le premier prix du Conservatoire National de Région d’Aubervilliers. Elle participe à la masterclass donnée par Martin Isepp puis celle de Rachel Yakar à l’abbaye de Royaumont.
En soliste, elle interprète de nombreux oratorios et rôle d’opéras de Menotti, de Jacques Offenbach, Richard Strauss, Victor Massé puis le rôle titre de Lucia di Lammermoor de Donizzetti, Germaine des Cloches de Corneville de Robert Planquette et Belinda de Didon et Enée de Purcell. Elle participe à la création de pièces de P. Regana, D. Humbert, G. Dazzi , P. Hersan, P. Fénélon et T. Escaich.
Elle enregistre avec l’Ensemble Sequenza les mélodies et la vocalise dorienne de Jehan Alain avec Marie-Claire Alain (ce disque reçoit le Choc de la musique en juillet 2005 puis est élu Diapason d’or de l’année 2005), l’intégrale de la musique vocale de Thierry Escaich ainsi qu’un programme « Jeune France » en juin 2006.
Armelle Humbert se produit régulièrement en récital (mélodies françaises, lieder, airs de comédies musicales américaines, musique russe, extraits d’opéras et d’opérettes) ainsi qu’en musique de chambre : lieder avec instruments et avec l’Ensemble Ganymed (quatuor vocal avec piano) dont elle est fondatrice en 1998.

Aurélie Courtot,  piano

Aurélie Courtot se forme en piano et en accompagnement au conservatoire d’Aubervilliers (premier prix en 1992 et 1994 dans les deux disciplines). Par la suite, elle se perfectionne auprès de Pascal Devoyon et de Michel Benhaïem et obtient le Diplôme d’Exécution de piano en 1999.
Parallèlement à son parcours d’instrumentiste, elle étudie l’histoire de la musique et l’analyse musicale au CNSMP puis l’écriture au conservatoire d’Aubervilliers.
Curieuse d’approfondir ses connaissances musicales, elle a suivi une formation de contrepoint médiéval au conservatoire de Noisiel avec Raphaël Picazos.
Sa prédilection pour l’accompagnement l’a conduit à se produire avec différents chanteurs (notamment avec Armelle Humbert au sein du Quatuor Ganymed) ou chœurs (Vittoria, Maîtrise de Paris sous la direction de Patrick Marco) ainsi qu’à participer à des spectacles de théâtre musical : récemment Antoinette la poule savante à partir de contes d’Isabelle Aboulker.
En 2015, elle enregistre avec Sevan Manoukian un disque au répertoire varié (opéra, mélodies et musique arménienne).
Elle a accompagné les classes de danse, violoncelle et chant au conservatoire d’Aubervilliers, ainsi que les concours d’entrée en pédagogie au CNSMP et travaille actuellement comme accompagnatrice et chef de chant au conservatoire de Saint-Ouen.

Seongmi Kim, composition

Seongmi Kim est une compositrice sud-coréenne née en 1984. Elle étudie la composition auprès de Young-Geun Park (1947-2016) à l’université Hanyang de Séoul, où elle obtient une licence en 2008. Elle poursuit ses études au CRR de Nice avant d’être admise, en 2010, au CNSMDP dans la classe de Frédéric Durieux. Elle étudie également avec Michaël Levinas, Luis Naón, Yan Maresz et Denis Cohen.
En 2013-2014, elle suit le cursus de composition et informatique musicale de l’Ircam, sous la direction d’Hèctor Parra. Elle écrit, dans le cadre du cursus, la pièce 미로 [mi:ro] pour flûte basse et dispositif électronique.
Elle obtient son prix de composition CNSMDP en 2015 avec mention Très Bien. À cette occasion, a été crée la pièce Aven pour mezzo-soprano, ensemble de treize musiciens et dispositif électronique, basée sur le poème « Sensation » d’Arthur Rimbaud.
Ses œuvres ont été jouées notamment par le Nouvel Ensemble Moderne de Montréal, l’Orchestre des Lauréats du Conservatoire de Paris et par le Duo Jatekok.
Elle reçoit des commandes de la part du Duo Soléa et de l’Association Femmes et Musique en 2017-2018.
Son travail de composition se construit à partir d’images abstraites, visuelles et sonores inspirées de la vie quotidienne et qui sont ensuite retranscrites musicalement.

Le duo Soléa

Le duo Solea est né de la rencontre entre Armen Doneyan, guitariste, et Michèle Pierre, violoncelliste, sur leur lieu d’études, le Conservatoire National Supérieur de Paris.
Leur répertoire commence aux abords de l’Espagne (Manuel de Falla, Enrique Granados…), du Brésil (Radamès Gnattali) et de Cuba (Joaquin Nin), mais il s’étend vite à la musique romantique avec des transcriptions telles que la sonate Arpeggione de Franz Schubert, aux grands maîtres français : Maurice Ravel et Gabriel Fauré, ainsi qu’à la musique d’aujourd’hui avec des compositions écrites spécialement pour eux. Le compositeur Romain Dumas leur a écrit Trois duos amoureux, une réflexion sur le rapport à l’autre, une étude en musique de l’interaction entre deux personnes : conflit, rapprochement, admiration, rejet, amour… Armen et Michèle vont également travailler prochainement avec la compositrice Seongmi Kim, diplômée de l’IRCAM et du CNSMDP.
Le duo est lauréat de plusieurs concours : ils remportent le premier prix au concours international Leopold Bellan, ainsi que le prix du public lors de la superfinale. Ils décrochent également le premier prix, le prix du public et le prix du jeune public au tremplin de musique de chambre de Rabastens. En avril 2015, les deux musiciens se voient attribuer une bourse au concours de musique de chambre de la Fnapec.
Le duo Soléa entame une deuxième année de tournée avec les Jeunesses Musicales de France, avec un spectacle à destination du jeune public intitulé Décacorde, péripéties à dix cordes. Mis en scène par Olivier Prou, Décacorde est un voyage musical où musique, humour et émotions se mêlent.
Début 2018, leur premier disque sortira sous le label Passavant Music.

Concerts passés
76 rue de la Verrerie - 75004 Paris Carte