SAMEDI 19 OCTOBRE 2019 – Marie-Claude BANTIGNY, violoncelle et Sandrine COQUARD, piano

DIMANCHE 19 OCTOBRE 2019
20H00
ENTRÉE LIBRE

PROGRAMME

Pudiquement sentimentale, la musique brahmsienne évolue entre l’intériorité et le passionnel,
la truculence et la fraîcheur du populaire, le fantastique. la mélancolie automnale
de ses œuvres est comme mouillée des brouillards de son Holstein natal.

Johannes Brahms
Sonate n°1, Op. 38
– Allegro ma non troppo
– Allegro quasi minuetto
– Allegro

Sonate n°2, Op. 99
– Allegro vivace
– Adagio affetuoso
– Allegro passionato
– Allegro molto

Sonate n°3, Op. 108
– Allegro alla breve
– Adagio
– Un poco presto econ sentimento
– Presto agitato

BIOGRAPHIES

Marie-Claude Bantigny, violoncelle

Marie-Claude Bantigny s’inscrit dans la lignée des prestigieux violoncellistes français auprès de qui elle se forme, tels que Maurice Gendron, André Navarra ou Roland Pidoux. Elle obtient ainsi les Premiers prix de Violoncelle et de Musique de chambre au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris. Dirigée par Christian Ivaldi, elle remporte, avec le Quatuor Fidelio, le Premier Prix du Concours International de Musique de Chambre de Trieste « Sergio Lorenzi ».
Sa carrière de chambriste et de soliste l’amène à jouer dans les festivals tels que la Roque d’Anthéron, les Week-ends musicaux de la Baule, L’Orangerie de Sceaux, Aix en Musique et dans des salles de renommées internationales comme Gaveau, Pleyel, Le Louvre, le Théâtre du Chatelet, l’Opéra Bastille, le Lincoln Center…
Elle se produit en soliste avec l’Orchestre Symphonique Français, les orchestres de Bordeaux, Bayonne, Perpignan et Colonne, avec lesquels elle interprète les Concertos de Joseph Haydn, Robert Schumann, Camille Saint-Saëns, le Double Concerto de Brahms, Don Quichotte
Marie-Claude participe régulièrement à des enregistrements pour Radio France. Sa discographie comprend La Muse et le Poète et le Premier concerto pour violoncelle de Camille Saint-Saëns, et prochainement, l’intégrale des Sonates de Ludwig van Beethoven avec Romano Pallotini, ainsi que les trois Sonates de Johannes Brahms.
Elle vient d’enregistrer un album violoncelle seul avec récitante, comprenant la Chaconne de Jean-Sébastien Bach, Hamelin de Laurent Petitgirard et Invocation d’Éric Tanguy.
Son éclectisme l’amène à élargir son répertoire en y ajoutant des compositeurs contemporains tels que Laurent Petitgirard, Éric Tanguy, Guillaume Connesson… Ses métiers d’enseignante (elle est titulaire de Certificat d’Aptitude) et de violoncelliste solo de l’Orchestre Colonne lui confèrent sa « personnalité musicale généreuse au style sobre et lumineux. Extraordinaire lucidité, ampleur du son, intensité du phrasé fait d’instinct et d’intelligence… » Piccolo

Sandrine Coquard, piano

Après des études musicales couronnées par des Prix de Piano et de Musique de chambre au Conservatoire de Corbeil-Essonnes, Sandrine Coquard obtient un Premier prix au Concours des Jeunes Virtuoses de l’Essonne en 1987.
Elle entre en 1990 au Conservatoire National de Région de Rueil-Malmaison dans la classe de Lucette Descaves et y obtient une Médaille d’Or à l’unanimité. Parallèlement, elle poursuit ses études pianistiques avec Eliane Richepin et Roger Muraro.
En début de carrière, une croisière musicale la conduit en Inde, au Sultanat d’Oman, au Yémen et à Djibouti où elle joue à quatre mains avec David Braslawsky, professeur au Conservatoire à Rayonnement Régional de Saint-Maur et pianiste de l’Octuor de France.
En 2008, Sandrine Coquard a exhumé de la Bibliothèque Nationale de France les œuvres du compositeur Samuel Rousseau (1853-1904), élève de César Franck. Elle les a jouées de nombreuses fois pour le célébrer dans son lieu de naissance Neuve-Maison (Aisne) et alentours, Amiens, Hirson, Villers-Cotterêts.
Sandrine Coquard donne des récitals dans diverses villes européennes ainsi qu’en France et notamment à Paris, Versailles, Angoulême, Amiens, Chantilly, Orly… Elle s’est produite régulièrement au Festival Estival d’Annecy et au Festival de Pornic.
Passionnée de musique de chambre, elle se produit actuellement avec deux formations : en duo, avec la violoncelliste Marie-Claude Bantigny, violoncelle solo de l’Orchestre Colonne, et en trio, avec la violoniste Nathanaëlle Marie et le violoncelliste Yan Garac.
Elle continue à jouer en récital et donne parallèlement de nombreux concerts-conférences avec le musicologue, critique musical et chroniqueur de radio André Lischke. Ce musicologue réputé se voit attribuer de nombreux prix pour ses ouvrages sur la littérature musicale russe.
Sandrine Coquard se plaît aussi à accompagner des chanteurs, tel que Michel Courche, du Chœur de l’Armée française.
En 2016, elle a joué à plusieurs reprises dans des programmes variés avec le violoncelliste Victor Julien-Laferrière, Premier prix du prestigieux Concours Reine-Elizabeth de Belgique en juin 2017.
Sandrine Coquard est titulaire du Diplôme d’État.

« …Sandrine Coquard exprime une sensibilité musicale exceptionnelle pour servir les desseins de l’émotion… »

L’Union

« …Des prestations chaudement applaudies par des spectateurs venus nombreux. Il faut dire que la virtuosité de ce trio est impressionnante… »

La Thiérache
ical Google outlook Concerts à venir
76 rue de la Verrerie - 75004 Paris Carte