SAMEDI 13 OCTOBRE 2018 – ENSEMBLE CHORAL DE VINCENNES

SAMEDI 13 OCTOBRE 2018
20H00
ENTRÉE LIBRE

L’Ensemble Choral de Vincennes interprètera deux superbes œuvres baroques :
un Magnificat de Vivaldi, très connu,
et le Confitebor tibi Domine de Pergolèse,
une œuvre splendide trop peu souvent donnée en concert.

Des chœurs a cappella de la Renaissance à nos jours agrémenteront ce concert.
L’ensemble choral sera accompagné par deux solistes,
Rachel Guilloux (soprano) et Elena Rakova (alto), ainsi que par un ensemble instrumental.

PROGRAMME

Grzegorz Gerwazy Gorczycki
Omni die dic Mariae

John Bennet
Weep o mine eyes

Anonyme
Gaudete Christus est natu

Anton Brucker
Locus Iste

Karl Jenkins
Cantate domino
Ave Maria

Javier Busto
Ave Maria
Exultate Deo

Mykola Leontovych
Chtchedryk

Antonio Vivaldi
Magnificat, RV 610

ENTRACTE

Giovanni Battista Pergolese
Confitebor tibi Domine

L’ENSEMBLE CHORAL DE VINCENNES

L’Ensemble Choral de Vincennes est dirigé depuis 2011 par Danièle Reis, Nicole Ganne et Fabrice Ruhlmann. Il a été fondé en 1950 par Pierre Host. De 1958 à 2001, il a été dirigé par Michel Martzolf que Danièle Reis secondait au pupitre. A l’automne 2001, Étienne George a succédé à Michel Martzolf, Danièle Reis partageant toujours la direction du chœur. L’Ensemble comprend une quarantaine de chanteurs. Tous, chefs et choristes, sont amateurs, mais possèdent une expérience chorale et acceptent un rythme de travail important. Cette exigence permet d’aborder un répertoire des plus éclectiques. C’est surtout vers la musique du XVIe au XXIe siècle que se tourne l’Ensemble, ouvert à toutes les musiques.

Rachel Guilloux, soprano

Rachel Guilloux développe sa carrière artistique sur deux axes : le répertoire contemporain et le répertoire classique. Elle crée ainsi de nombreuses œuvres de compositeurs d’aujourd’hui à la Cité de la musique (Paris), au Festival Ars Musica (Bruxelles), aux Rencontres de Musiques contemporaines de Lisbonne, à CalArts (Los Angeles) et au Festival Ebruitez-vous (Rennes). Dans ce domaine, elle se produit aussi bien dans le cadre d’ensembles de solistes (Ensemble Rhizome, Ensemble Ebruitez-vous, Ensemble Recherche, Soli Tutti, Sequenza 93) qu’en solo, avec ou sans électronique. Par ailleurs, on a pu l’entendre dans différents rôles à l’opéra (La Périchole, Barberine, Gianetta, La Belle Hélène), et en 2016 et 2017, dans le rôle de Carmen aux théâtres du Mans, d’Alençon et d’Angers. Elle chante aussi régulièrement des oratorios et de la musique sacrée en région parisienne. Ainsi, en 2016, elle s’est produite dans le Requiem de Mozart et An die Freude de Beethoven sous la direction de Claude Raymond. Elle a aussi réalisé un programme d’airs d’opéra avec le Concert Impromptu et le Quatuor Parisii, en 2014. Elle affectionne particulièrement les relations texte-musique et chante très régulièrement en récital des lieder et des mélodies avec les pianistes Alexandre Léger, Bertrand Giraud et Leo Debono. D’une manière plus originale, elle se produit également avec Fanny Vicens à l’accordéon dans un programme qui va du baroque au théâtre musical contemporain. Avec la harpiste, Eloïse Labaume, elle a développé un programme de musique des XXe et XXIe siècles qui va de Ravel et Debussy à Elder-Copes.

Elena Rakova, alto

Née en Russie, Elena Rakova s’installe à Paris en 2002. Elle y travaille la technique vocale auprès d’Agnès Mellon, de Jean-Christophe Grégoire et de Viorica Cortez. En tant que mezzo-soprano, elle tient divers rôles tels que Carmen dans l’œuvre de Bizet, Didon et la Première Sorcière  dans le Didon et Enée de Purcell, Orphée  dans l’Orphée et Euridice de Gluck, Dorabella dans Co fan tutte de Mozart et d’autres. Elle chante régulièrement la partie d’alto solo dans des oratorios divers et donne des récitals solos. Lauréate du concours international de chant lyrique « Tenore Claudio Barbieri » en Italie en 2013, Elena Rakova interprète le rôle de Maddalena dans Rigoletto en Italie sous la direction de Paolo Barbacini. En 2017 et 2018, elle interprète Marceline dans Les Noces de Figaro de Mozart puis Suzuki dans Madama Butterfly de Puccini à l’opéra d’Alger sous la baguette d’Amine Kouider. Elle interprète le rôle de Fragoletto dans Les Brigands d’Offenbach en 2018 avec l’orchestre d’Étampes sous la direction de Rodolphe Gibert. Actuellement membre de la compagnie « Jeune Opéra de France », Elena Rakova interprète les rôles de la Mère, du Pâtre et de la Libellule dans L’enfant et les sortilèges de Ravel depuis janvier 2017 et sur la Scène Nationale de Chalon-sur-Saône, à l’Opéra de Saint-Étienne et à l’opéra de Clermont-Ferrand. Parmi ses futurs engagements, le rôle de Charlotte dans Werther de Massenet au sein du festival « Opéra et Châteaux » dans la Drôme en juillet 2019.

Violons
Patricia Bonnefoy
Maximilienne Caravassilis
Katia Krassoutskaia
Alain Pegeot
Valérie Robert

Alto
Ariane Dallenbach

Violoncelle
Jean-Christophe Marcq

Contrebasse
Michel Frechina

Orgue
Alexis de Camboulas

Hautbois
Yanina Yacubsohn
Clémence Olivier

Concerts passés
76 rue de la Verrerie - 75004 Paris Carte