DIMANCHE 2 SEPTEMBRE 2018 – Mihi KIM et Patricia NAGLE, flûtes / Aurélien PONTIER, piano (avec la participation exceptionnelle de Paul MONTAG, piano)

DIMANCHE 2 SEPTEMBRE 2018
16H00
ENTRÉE LIBRE

Mihi Kim, Patricia Nagle et Pierre Pontier vous proposent de redécouvrir des œuvres connus sous un nouvel angle, arrangées et ré-interprétées pour flûte(s) et piano.

PROGRAMME

Claude Debussy
Petite suite pour piano à quatre mains

Maurice Ravel
Sonate posthume (1897)
(Arrangement pour flûte et piano par Mihi Kim)

Claude Debussy
L’Isle joyeuse pour flûte et piano
(Arrangement pour flûte et piano par Alexandre Gasparov)

ENTRACTE

Lili Boulanger
Nocturne et Cortège
(Arrangement pour flûte et piano par Mihi Kim)

Maurice Ravel
Rhapsodie Espagnole : Habanera pour piano à quatre mains
Ma mère l’Oye
(Version pour deux flûtes et piano, arrangement par Ginette Keller)
Rhapsodie Espagnole : Feria pour piano à quatre mains
(Arrangement avec deux flûtes optionnelles par Mihi Kim)

 

Mihi Kim, flûte

Née à Séoul, en Corée du sud, Mihi Kim débute la flûte à dix ans. Découverte très tôt par le célèbre flûtiste Alain Marion lors de sa tournée en Corée, elle décide à l’âge de quinze ans de poursuivre ses études musicales en Europe. Elle étudie au Conservatoire National de Musique de Paris, et à la Hochschule für Musik de Cologne et de Munich où elle obtient notamment le Diplôme de Formation Supérieure, le Diplôme de Maîtrise, et le Cycle de Perfectionnement de flûte (CNSMDP). En 1998, elle est lauréate du 5e Concours International de Flûte “Jean-Pierre Rampal” à Paris et gagne le Concours international de Bayreuth en 2000. Naturalisée française en 2006, elle se produit régulièrement en France et à l’étranger, principalement en récital de flûte ou en soliste avec orchestre, avec une cinquantaine de concerts par an. Son activité de concertiste est complétée par une carrière de pédagogue – les masterclasses thématiques – et, grâce à son esprit cosmopolite et la maîtrise de six langues, par les Concerts-conférences, réalisés en respectant le contexte du pays, qui sont très appréciés par le public à l’étranger. Titulaire du Certificat d’Aptitude, Mihi Kim est actuellement professeur de flûte à l’École Normale de Musique de Paris et au Conservatoire Niedermeyer d’Issy-les-Moulineaux. Elle joue une flûte Miyazawa en platine 900/000.

Patricia Nagle, flûte

Après ses études et son Diplôme d’Interprète de l’Université de Massachusetts, Patricia Nagle se perfectionne en France auprès des grands maîtres : Maxence Larrieu, Michel Debost, Jean Pierre Rampal et Andras Adorjan. Remarquée par Michel Plasson et Roberto Benzi, elle sera soliste à l’Orchestre National du Capitole de Toulouse puis à l’Orchestre Gulbenkain à Lisbonne, et piccolo solo à l’Orchestre National Bordeaux- Aquitaine. Concertiste, elle est l’invitée de l’Orchestre Philharmonique d’Arad en Allemagne, en France de l’Orchestre Brocéliande et le Stats Orchestre de Craiova en Roumanie. Elle a également interprété un récital au Château Lobkovitz, à Prague, en présence du Prince Lobkovitz, de sa famille et d’invités internationaux. Patricia Nagle interprète le répertoire classique avec le Duo Amarcord, flûte et harpe, avec Béatrice Jeanneret et le Duo BWA, flûte et guitare, avec Amos Coulange et avec l’Orchestre Romantique Européen. Elle est membre de l’Ensemble instrumental « À Ciel Ouvert » Bernard Calmel et  son intérêt pour la musique contemporaine l’a conduite avec ses partenaires du quatuor Rhombe à enregistrer la Suite en concert d’André Jolivet. Dédicataire de nombreuses compositions d’Anthony Girard, Vincent Paulet et Alain Besson, elle a publié de nombreux articles sur la pédagogie et l’ergonomie, et est active dans la recherche instrumentale notamment pour le « Système Kingma – quart de ton », inventé par la flûtiste hollandaise Eva Kingma.

Aurélien Pontier, piano

Décrit comme « un artiste unique et profondément original, à la très grande virtuosité » (Le Républicain Lorrain), Aurélien Pontier est l’une des personnalités marquantes de la jeune génération de pianistes français. À la fois soliste et partenaire de musique de chambre recherché, il parcourt tout le répertoire depuis ses débuts à l’Opéra de Paris à l’âge de neuf ans. Ses engagements récents ou à venir le mènent au Canada, aux États-Unis, en Scandinavie, en Chine, en Italie, en Angleterre, en Espagne, en Suisse, Autriche, Hongrie, Serbie, Slovaquie, Roumanie, ainsi que dans divers festivals français. Un disque avec son partenaire violoniste Matthieu Arama voit le jour en 2013, chez Brillant Classics, et un enregistrement solo est à paraître chez Ilona Records en 2018. Aurélien Pontier a remporté le 1er prix à l’unanimité du jury au concours Vladimir Krainev (à Kiev, Ukraine) grâce notamment à son interprétation du Deuxième concerto de Rachmaninov en finale, ainsi que le concours international de Chioggia. Il a été accompagné entre autres par l’Orchestre National de Lyon, l’Orchestre National de Montpellier, l’orchestre de Padova-Venezia, l’Orchestre Philharmonique de Kharkov, la Camerata Bohemiana de Prague, sous la baguette de chefs prestigieux comme Sylvain Cambreling, Peter Csaba ou encore Enrique Mazzola.*

Paul Montag, piano

Né en 1982 dans une famille cosmopolite, Paul Montag a été initié au piano dès l’âge de quatre ans. À treize ans, il est admis au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris où il en sort diplômé des classes de piano ainsi que de la musique de chambre.
Par la suite, il se perfectionne à l’École Normale de Musique de Paris où il obtient le diplôme supérieur d’exécution ainsi que le diplôme de concertiste.
Lauréat de la fondation Cziffra et du prix Charles Oulmont de la Fondation de France, il a été invité dès son plus jeune âge à se produire en soliste et en musique de chambre dans les festivals réputés à travers l’Europe sans oublier les salles parisiennes prestigieuses.
Passionné aussi bien par le répertoire soliste que par la musique de chambre et vocale, il a notamment enregistré la musique de jeunesse pour piano de Paul Hindemith (Prix « Choc » de Classica), de Claude Debussy, l’intégrale des mélodies d’Albert Roussel, ainsi que les mélodies de Charles-Marie Widor et de Félicien David.
Professeur de musique de chambre à l’École Normale de Musique de Paris ainsi que d’accompagnement au Conservatoire de Ville d’Avray, il aime partager et transmettre cette diversité musicale auprès des nouvelles générations et notamment en collaborant régulièrement avec les compositeurs de son temps pour des créations contemporaines.

Les artistes remercient très chaleureusement pour le prêt des instruments :
Jean-Yves Roosen, facteur de flûtes pour le prêt du piccolo spécial permettant de jouer le do dièse
La société Trevor James France et Flûtes Studio, pour le prêt de la flûte basse jouée par Mihi Kim

Concerts passés
76 rue de la Verrerie - 75004 Paris Carte