DIMANCHE 9 JUILLET 2017 – CONCERT-LECTURE : « LE CANTIQUE DES OISEAUX » 🗓 🗺

DIMANCHE 9 JUILLET 2017
16h00

ENTRÉE LIBRE

 Ce concert-lecture d’une durée approximative d’une heure et quinze minutes, se présente sous forme de morceaux choisis du « Cantique des Oiseaux », du poète souf persan Farîd ud-Dîn ‘Attâr, dans la traduction de Leili Anvar, qui seront dits en plusieurs parties alternées avec des pièces au piano.

Avec la participation exceptionnelle du danseur contemporain, Smaïl Kanouté.

PRÉSENTATION

 Le « Cantique des Oiseaux » du mystique et poète persan ‘Attâr, est une épopée mystique où 30 000 oiseaux sont à la recherche de leur Roi. Le récit commence par un discours de bienvenue qui constitue une fonction rituelle et magique associant la « Huppe », un oiseau, porteur d’une couronne et les autres oiseaux, qui représentent une humanité cherchante. Aussitôt, la foule des oiseaux inquiets se rassemblent et providentiellement la Huppe se présente comme messagère. Elle exhorte les oiseaux à partir pour un voyage diffcile qui les conduira à la cour de leur Roi, un oiseau fabuleux, la (ou le) Sîmorgh (ou Sîmurgh).
Tous les oiseaux comprennent l’intérêt fondamental de cette épopée. Cependant presque aussitôt plus de dix mille d’entre eux s’excusent : ils sont pour des raisons diverses, content de leur sort ici-bas. La Huppe admoneste tout le monde, tranquillise les uns, encourage les autres et commence l’enseignement qui permettra d’entreprendre le voyage. Ils doivent s’engager dans les sept vallées qui marqueront les degrés initiatiques de leur ascension spirituelle. Ces vallées magiques et mystiques sont : les vallées de la recherche, de l’amour, de la connaissance, de l’indépendance, de l’union, de la stupeur et du dénuement. C’est après avoir franchi ces vallées, en un long voyage dont la durée comprend souvent une ou plusieurs vies pleines d’embûches, voyage où la grande majorité des oiseaux périront, que les rescapés se voient refuser – ultime épreuve – l’accès tant espéré au palais de leur Roi : la Sîmorgh.
Ainsi, le Cantique des Oiseaux se présente-t-il autant comme une véritable cartographie intérieure et sacrée, où chacun, selon son état intérieur, reçoit ce qu’il doit recevoir comme guidance vers sa propre réalité intérieure, qu’une mosaïque de contes et d’anecdotes de  longueurs inégales, par laquelle ‘Attâr, en fin connaisseur de l’âme humaine, nous dévoile les méandres les plus inattendus de notre nature la plus intime, ceux-là même qui font que l’homme est homme.

PROGRAMME

Improvisation dans le style de J.-S. Bach

Six Gnossiennes d’Erik Satie

Vox Silentii (II) de Théophile de Wallensbourg

BIOGRAPHIES

 Théophile Choquet débute le théâtre à l’âge de 5 ans à Metz. Après dix ans de pratique au  théâtre de Verny, il continue sa formation aux Conservatoires de Metz et de Strasbourg. Au fil de ses expériences, il appréhende tous les répertoires du théâtre de texte. Créateur et interprète de solos de théâtre contemporain, son travail est depuis plusieurs années fortement nourri par la pratique de la danse butoh. Son parcours artistique est marqué par des expériences internationales (Brésil, Allemagne, Espagne, Italie…) et par le travail avec des maîtres de la danse et du théâtre : Eugenio Barba, Natsu Nakajima, Maura Baiocchi, Christian Rist. Depuis 2014, il collabore régulièrement avec la compagnie de théâtre chorégraphique Taanteatro, à São Paulo au Brésil.
Depuis plusieurs années, Théophile Choquet consacre une grande part de son activité artistique à la lecture publique (lectures bilingues, récitals de poésie, concerts littéraires…). Dernièrement, il a été invité à se produire à la Maison de la Culture du Japon à Paris, ainsi qu’à la Sorbonne. Il partira fin 2017 en tournée avec l’Orchestre de Normandie. (Site officiel : http://theophilechoquet.com)

 Théophile de Wallensbourg est pianiste, improvisateur et compositeur (ancien élève du CNR de Bordeaux en clarinette, composition, Ondes Martenot, harmonie, composition électro-acoustique, puis du CNSM de Paris, avant de devenir élève du compositeur polonais Krzysztof Meyer, élève, ami et biographe de D. Chostakovitch). Il écrit pour diverses formations de musiques de chambre, orgue, chœur et orchestre, ainsi que pour le cinéma. Il a publié chez L’Harmattan dans la collection « Partitions du XXIème siècle » une œuvre pour violon seul intitulée « Ascension Nocturne ». Au printemps 2014 lui a été commandé une œuvre pour chœur mixte et orchestre à cordes, et mit ainsi le Prologue de l’Évangile de Jean en musique. Parallèlement à ses activités musicales, Théophile de Wallensbourg est également peintre, poète et essayiste.

 

Smaïl Kanoute – Artiste aux multiples facettes, Smaïl est à la fois designer graphique, sérigraphe, plasticien et danseur professionnel, il renouvelle en finesse les codes visuels et esthétiques, toutes disciplines confondues. Il a notamment dansé dans « BITTER SUGAR» de Raphaëlle Delaunay, dans « HEROES » de Radhouane El Meddeb au Panthéon et dans la performance « REQUIEM » à la Basilique de Saint Denis, à l’occasion de la clôture de l’exposition des « GRANDES ROBES ROYALES » de Lamyne M.
Concerts passés
76, rue de la Verrerie - 75004 Paris Carte