SAMEDI 29 AVRIL – Duo Gallis : Bertille Arrué, violoncelle – Mathieu Lamouroux, alto 🗓 🗺

SAMEDI 29 AVRIL 2017
20H00
ENTREE LIBRE

A la découverte du duo alto-violoncelle

PROGRAMME

L. Boccherini
Sonate en do mineur
F. Danzi
Duo en Fa Majeur op 9 n3
J. Lauber
Quatre duos
(Romance, Badinage, Berceuse et Saltarelle)

G.T. Strong
Sonate
Concert de lancement du CD, 1er enregistrement mondial de cette oeuvre

PRÉSENTATION

C’est à la suite de nombreuses expériences musicales en commun au sein de grands ensembles, tels que la Camerata de Lausanne de Pierre Amoyal, que la violoncelliste Bertille Arrué et l’altiste Mathieu Lamouroux ont eu l’occasion de s’intéresser de plus près au répertoire pour alto et violoncelle. Conscients d’avoir découvert un corpus d’oeuvres méconnues et pourtant d’une grande richesse, ils ont créé le Duo Gallis en 2013 dans le but de promouvoir ce répertoire tant par des concerts que par une activité de recherches musicologiques.

Forts de plusieurs années passées à étudier en Suisse et en Allemagne et de divers projets en Belgique, Autriche, Italie et Pays-Bas, le choix du nom Gallis pour représenter cette formation est un clin d’oeil à leur pays d’origine où ils ont pris leurs premiers cours d’instruments et cultivé les jeunes pousses de leur amour pour la musique de chambre.

Depuis sa création, le Duo Gallis a eu l’occasion de recevoir les conseils de musiciens avisés tels que Stefan Fehland (altiste du quatuor Vogler), Michel Michalakakos (altiste et professeur de musique de chambre au CNSMDP) ou encore Agnès Vesterman (ex-violoncelliste du quatuor Arpeggione et professeur de musique de chambre au CNSMDP). La mobilité de leur formation en duo permettant de s’associer à d’autres ensembles tels que le quatuor leur a permis de partager la scène avec le violoniste Pavel Vernikov et la violoncelliste Natalia Gutman lors d’une tournée de musique de chambre en sextuor ou encore avec le violoniste Pierre-Olivier Queyras avec lequel ils ont exploré une partie du répertoire pour trio à cordes.

Musiciens ouverts au monde qui les entoure, Mathieu Lamouroux et Bertille Arrué ont à coeur d’aller, à travers le Duo Gallis, à la rencontre du public dans ses lieux de vie quotidiens et d’exporter ainsi la musique en dehors des salles de concert classiques. Que ce soit au sein d’écoles, de maisons de retraites ou de tout autre lieu public, ils souhaitent rendre la musique classique plus accessible en l’expliquant et en la remettant dans un contexte général, que ce soit à partir d’éléments biographiques de compositeurs ou d’événements historiques. Passionnée d’histoire et d’art, Bertille Arrué finit d’ailleurs actuellement un cursus universitaire d’Histoire de l’Art et d’Archéologie lui donnant de plus amples connaissances pour créer de multiples passerelles entre la musique, les autres arts et l’histoire.

Pour la saison 2015-2016, le Duo Gallis a travaillé sur la Seconde Guerre Mondiale et les oeuvres écrites pour alto et violoncelle durant cette période. Il a, en collaboration avec deux comédiens, créé son spectacle : « 1939-1945 : Vivre ou survivre en musique. Musiciens français et allemands face à la domination nazie ». L’année 2016 est en outre l’occasion de présenter deux programmes très différents : « Tour d’Europe du XVIIIème siècle : les virtuoses galants » élaboré dans le cadre d’une résidence avec l’Académie Bach d’Arques-la-Bataille, un concert autour de quatre compositeurs contemporains de Mozart et « Voyage aux Amériques », mêlant la musique classique au jazz et au music-hall.

A l’automne 2016, le Duo Gallis enregistre son premier disque consacré au compositeur américain George Templeton Strong (1856-1948). Sa sortie est prévue fin avril 2017.

Par ailleurs, Mathieu Lamouroux et Bertille Arrué s’investissent à la connaissance du répertoire pour alto et violoncelle en menant d’incessantes recherches musicologiques afin d’établir une liste inédite des différentes oeuvres pour leur formation composées depuis l’époque baroque, liste contenant à l’heure actuelle près de 300 oeuvres.

BertilleArrué, violoncelle

Née de parents mélomanes, Bertille Arrué débute le violoncelle au Conservatoire de Toulouse dans les classes de maîtres de Lluis Claret et Philippe Muller. Après y avoir obtenu des premiers prix de musique de chambre en formation sonate et de formation musicale, elle se forme en cycle spécialisé au Conservatoire de Paris auprès de Philippe Bary.
Diplômée d’un Bachelor of Arts de la Haute Ecole de Musique de Lausanne en 2013, elle a, au cours de ses études, bénéficié des conseils de Frans Helmerson, László Fenyö, Claudio Bohórquez, Raphael Pidoux, Jérôme Pernoo, Martin Ostertag, Boris Andrianov, Stefan Fehlandt (altiste du quatuor Vogler), Niklas Schmidt ou encore Alain Brunier (ex- violoncelliste du quatuor Debussy). Elle a, par ailleurs, participé à plusieurs échanges universitaires, notamment avec l’Institut Supérieur de Musique et de Pédagogie de Namur, la Codarts University of Arts de Rotterdam ou encore le Konservatorium de Vienne.
Bertille Arrué est actuellement en master de violoncelle au Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris (CNSMDP) dans la classe de Marc Coppey.

Lauréate de plusieurs concours (premier prix niveau excellence du Concours de la ville de Vulaines- sur-Seine et premier prix jeunes solistes 1000Sources & Dordogne, deuxième prix au Concours Vatelot Rampal Paris niveau excellence), elle se produit fréquemment sur scène dans diverses formations. Aux côtés de partenaires tels que les violonistes Pierre Amoyal, Pavel Vernikov, Pierre- Olivier Queyras et Marianne Piketty, les violoncellistes Natalia Gutman, Suzanne Ramon et François Salque, le pianiste David Lively ou encore les jazzmen Lionel et Stephan Belmondo, Milton Nascimento et Bernardo Sandoval, elle a joué au sein de multiples festivals comme ceux de Musiques à Versailles, Saint-Lizier en Couserans, Millesources et Dordogne, «Passe ton Bach d’abord» à Toulouse, Musical’Océan à Lacanau, Concert aux Champs de l’Amicale laïque de Dampniat, Les Jeudis Musicaux de Royan, Musiques d’un siècle à Dieulefit, «Osez le classique» des Nuits de Musiques Vivantes à Vichy, concerts du Namascae Lemanic Modern Ensemble à Annemasse, Jazz in Marciac etc.

Elle a par ailleurs été membre de la Camerata de Lausanne pour la saison 2012-2013 et membre de la Camerata MilleSources.

Attirée par l’univers intimiste de la musique de chambre, elle a fondé avec l’altiste Mathieu Lamouroux le Duo Gallis, formation à travers laquelle elle se plait à redécouvrir un répertoire oublié bien que riche et varié, s’étendant du XVIIème siècle à la musique contemporaine.
Musicienne ouverte aux différents arts et au monde qui l’entoure, elle effectue, parallèlement à ses études musicales, des études universitaires d’histoire de l’art et d’archéologie et s’est initiée à la pratique du piano, du bandonéon et des percussions. Investie dans la recherche musicologique, elle est cette année musicienne-chercheuse associée à la Bibliothèque Nationale de France.

Particulièrement attentive à la notion de transmission, Bertille Arrué a intégré le département de formation à la pédagogie du Conservatoire National Supérieur de Paris en septembre 2016 pour préparer le Certificat d’Aptitude à l’enseignement du violoncelle. Elle est notamment professeur au Conservatoire de Dugny.

Bertille Arrué joue un violoncelle Moitessier école Mirecourt des années 1830.

Mathieu Lamouroux, alto

C’est après quinze années d’études au violon que Mathieu Lamouroux se tourne vers l’alto. Après l’obtention d’un premier prix à l’unanimité dans la classe de Françoise Gnéri au Conservatoire de Rueil-Malmaison et d’un prix de perfectionnement au Conservatoire de Paris dans la classe de Louis Fima, il intègre la Haute Ecole de Musique de Lausanne Site de Sion dans la classe de Tasso Adamopoulos où il obtient un Bachelor of Arts en 2013. Par la suite, il effectue un master à la Staatliche Hochschule für Musik und Darstellende Kunst de Stuttgart dans la classe d’Andra Darzins. Il bénéficie également des conseils d’Hartmut Rohde, Bruno Pasquier, Jutta Puchhammer, Paul Pèsthy, Gunter Teuffel ou encore Christophe Schiller. Il s’initie par ailleurs à la pratique de l’alto baroque auprès de Christine Busch et Jörg Halubek.

Parallèlement à ses études, Mathieu Lamouroux s’est très tôt tourné vers la musique de chambre, et ce notamment avec le trio avec piano « Zerlin’ » dont il a été membre fondateur de 2002 à 2008. C’est avec cette formation qu’il a intégré la classe de Christophe Giovaninetti (violoniste du quatuor Elysée). Il a, par la suite, participé à des masterclasses avec Isabelle Flory et Nicolas Risler (quatuor Arpeggione), Dorian Lamotte (quatuor Debussy), Stephan Fehlandt (quatuor Vogler) ou encore Eberhard Feltz. Il a été membre fondateur de la Camerata Millesources sous la direction de Marianne Piketty et membre de la Camerata de Lausanne sous la direction de Pierre Amoyal pour la saison 2012-2013. Il est par ailleurs membre fondateur du Duo Gallis avec la violoncelliste Bertille Arrué.

Régulièrement invité dans différents festivals de musique de chambre comme Envolées Musicales (Paris), Millesources et Dordogne (Limousin-Auvergne), Artemuse (Bourgogne), Musique au Bois à Creuse, Forum Wallis (Suisse)… il a notamment joué aux côtés de Pavel Vernikov, François Dumont, Joanna Matkowska, le quatuor Talich, Michel Lethiec, Pierre-Olivier Queyras, Alain Brunier, Marie-Thérèse Grisenti ainsi que Natalia Gutman. Il est par ailleurs le dédicataire du triple concerto de Dimitri Tschesnokov créé en 2008 et a également participé à la création de son trio à cordes.

Particulièrement attiré par l’univers symphonique, Mathieu Lamouroux a suivi une formation professionnalisante au sein de l’orchestre-atelier Ostinato et a été membre de l’Orchestre Donna Musica sous la direction d’Eric Darrigrand. Il a par ailleurs été stagiaire au Stuttgarter Philharmoniker et musicien supplémentaire au Stuttgarter Kammerorchester pour la saison 2014-2015 et joue aujourd’hui au sein de l’orchestre baroque de Stuttgart Il Gusto Barocco.

Pédagogue investi, il est professeur à l’école de musique de Dammartin-en-Goële.

Mathieu Lamouroux joue un alto du luthier tyrolien Sebastian Zens fabriqué pour lui en 2014 sur un modèle Maggini.

Concerts passés
76, rue de la Verrerie, 75004 Paris Carte